Différence entre crash et malaise post effort

Je n’ai jamais croisé cette différence de termes entre « crash » et « malaise post effort » sur des sites francophones. Lorsque j’ai vu ce sondage (sur un forum du site healthrising.org, en anglais donc…), je me suis demandée de quoi il s’agissait !

Il n’y a pas beaucoup de votes, mais pour info je vous traduis tout de même avant tout les résultats du sondage qui se trouvent à cette adresse :

  • J’expérimente des crash qui arrivent brutalement et qui s’améliorent ensuite avec le temps 17,6% (9 votes)
  • Je vis des malaises post effort : après un excès d’activité, mes symptômes s’aggravent puis déclinent  47,1% (24 votes)
  • J’expérimente aussi bien des crash que des malaises post effort : je crash brutalement puis mon état empire dans le temps avant de s’améliorer 60,8% (31 votes)
  • Rechute : j’ai faire l’expérience de rechutes, des crash soudains qui ont causés des symptômes qui ont duré une longue période 51% (26 votes)

Le crash est décrit comme une manifestation brusque. Par exemple dû au fait de devoir rester debout dans un environnement bruyant. De la douleur est ressentie, une impression de bourdonnement dans le cerveau, l’impression d’être envahie par les diverses stimulations et la perte de la capacité de les gérer. Les habilités sociales aussi sont altérées brusquement. La confusion est importante et la personne qui expérimente cet état cherche à tout prix le calme et le repos.

Parfois le crash est très sévère et pour certains il faudra s’allonger dans le noir et dans le silence. En cas d’impossibilité, les symptômes peuvent être intenses : vertiges, vomissements, diarrhées sévères, confusion, migraines, sensibilité intense aux lumières ou aux sons, frissons, perte de connaissance…

Le malaise post effort vient plus graduellement mais est souvent moins sévère que le crash. Il est souvent décrit comme apparaissant le lendemain de l’effort, mais il n’y a pas de règle, il peut survenir immédiatement après, 1 heure après, 2 jours après ou même bien plus. Il y a deux descriptions qui cohabitent : 1) une impression d’état grippal 2) et/ou l’apparition/aggravation des symptômes présents dans le cadre de la maladie accompagnés d’un ou plusieurs type de fatigue (sensation d’épuisement, faiblesse, esprit cotonneux, etc…)

Personnellement, je pense avoir rarement vécu des crash d’une intensité telle que décrite ci-dessus. Ça doit être horrible à vivre !

Je suis déjà assez épuisée comme ça et avec pas mal de symptômes associés. Je pense que je vois un peu mieux la différence entre crash et malaise post effort même si ce n’est pas encore bien net dans mon esprit. Pour moi, le crash tel que je le vis le plus souvent et que le le comprends, c’est plutôt les premiers signes de grosse fatigue, les premières douleurs, le fait que ce qui me semblait facile se transforme en sensation de plus en plus intense d’effort à fournir.

Le fondateur du site a évoqué un certain Dan qui semble avoir trouvé un moyen d’améliorer son état (j’adore ce genre d’exemple que je trouve très encourageant) : il aurait commencé par la technique du pacing (gestion de son énergie), ce qui signifie en fait faire attention à rester à l’intérieur de ses propres limites, ne pas provoquer de crash ou de malaise post effort par un excès d’activité.

Ensuite il s’est mis à faire de l’exercice de manière très très lente et toujours en faisant attention à ne pas excéder ses limites. Il s’est ensuite essayé au yoga et n’a plus donné de nouvelles. Comme il ne fréquente plus les forums de soutien pour la fatigue chronique, l’intervenant pense qu’il est peut-être guéri. Je l’espère aussi pour lui !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s